La grotte de Bara-Bahau (24) – « Pas de photos »


Pour finir ces deux dernières semaines sous le soleil du Périgord, j’ai rendez-vous à 9h30 à la grotte de Bara-Bahau. Puis cet après-midi, ce sera déjà le retour dans les Pyrénées. Je n’ai prévu que la matinée car au téléphone, Madame Mouligné, gérante de la grotte m’a informé que je ne pourrais pas faire de photos. Bon, des fois c’est quand même jouable. Ici, c’est dur. A mon arrivée, elle tient sa position et refuse catégoriquement que j’entre avec mon appareil. Je discute, essaie de lui faire entendre mon point de vue, mais le fait que sans images je ne pourrai pas intégrer la grotte au guide ne suffit pas à la faire changer d’avis. Nous partons quand même voir sous terre.

La grotte se présente sous la forme d’une grande et belle galerie creusée dans la craie campanienne. En tant que Normand je ne suis pas très dépaysé car la roche blanche litée de silex noirs rappelle la craie des falaises de la vallée de la Seine. Dans les grottes qu’elles abritent, tous les spéléos de la région font leurs premières armes. La galerie de Bara-Bahau était connue de tous temps, mais c’est seulement en 1951, par Casteret et sa fille, que les gravures sont découvertes. Elles se situent tout au fond, à 90 mètres de l’entrée et sont attribuées au Magdalénien (-15000 ans). Creusées dans la roche tendre, au plafond de la galerie, elles se superposent aux traces de griffades laissées par les ours. L’une d’elles est même transformée en mains. Le relief naturel est aussi très largement utilisé, comme le sabot d’un cheval qui est positionné sur un rognon de silex. Ours, chevaux, renne, auroch, les gravures sont de tailles variables et atteignent jusqu’à deux mètres. L’ensemble est très beau et intéressant, ce qui rend l’interdiction de photographier d’autant plus frustrante.

Nous ressortons et je reprends mon argumentation. Finalement, Madame Mouligné accepte que je fasse une photo de la grande galerie. Mais les premiers visiteurs de la journée arrivent et elle ne peut rester avec moi. Elle téléphone donc à son mari, qui accepte de m’accompagner. Et voilà (ci-dessous). A gauche, en lumières plus chaudes, c’est le passage emprunté par les hommes préhistoriques (la galerie a été aménagée depuis). La grotte de Bara-Bahau pourra apparaître dans le guide, mais pas à la place qu’elle mérite.

Grotte de Bara-Bahau, Dordogne, France

Grotte de Bara-Bahau, Dordogne, France

Grotte de Bara-Bahau, Dordogne, France

Grotte de Bara-Bahau, Dordogne, France

Avec mots-clefs .Lien pour marque-pages : permalien.

Une réaction à La grotte de Bara-Bahau (24) – « Pas de photos »

  1. desgrippes B. a écrit:

    Curieux comportement anti-publicitaire. Dommage pour elle.

Répondre à desgrippes B. Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *