Le gouffre Proumeyssac (24) – Le trou du diable


Et c’est Proumeyssac, le plus grand gouffre du Périgord, dirigé par Alain Francès, arrière petit fils de l’un des propriétaires pionniers qui ont ouvert le gouffre à la visite. Et l’histoire est riche ici puisque de « trou du diable » dans lequel les brigands se débarrassaient des corps de leurs victimes, le gouffre s’est transformé en « cathédrale de cristal » dans la description de l’incontournable Martel, qui l’explora en 1907. La descente historique s’effectuait par le puits ouvert à la surface du plateau, dans une nacelle accrochée à un câble relié à un treuil. Différentes énergies furent utilisées, depuis celle du cheval, des humains jusqu’à l’électricité utilisée aujourd’hui. Car malgré le percement d’un tunnel en 1956, l’accès historique par la nacelle est toujours possible. Ensuite la grotte consiste en une vaste salle d’effondrement couverte par une belle voûte d’équilibre. Outre une très belle salle et un beau couloir concrétionné, les particularités ici sont à la fois les ateliers de pétrification souterrains, c’est à dire tous les objets disposés à l’aplomb des écoulements de la voûte et qui en quelques mois se couvrent d’une calcite miroitante, et les triangles de calcites visibles dans un gour de la petite galerie qui termine la visite.

Un mot sur ces triangles creux de calcite. Même si nous les avons récemment rencontrés dans la grotte du Grand Roc et dans celle de l’Aguzou, ils sont extrêmement rares. Ils sont en calcite et se forment dans les gours (petits bassins), lorsque l’eau est à ce point saturée en carbonate de calcium que celui-ci cristallise (un peu comme les cristaux de sel dans un marais salant). Lorsque les conditions sont très stables et calmes, de gros cristaux peuvent se former, dont la section est triangulaire. Leur croissance s’arrête lorsqu’ils atteignent la surface. Pour que, comme à Proumeyssac, ces triangles soient creux, ils faut que très lentement, au fur et à mesure de la croissance des cristaux, le niveau de l’eau s’élève.

A l’extérieur, un beau parc avec parcours forestier, musée du site et surtout un Ludoparc flambant neuf et très réussi sur les thèmes de la géologie, karstologie, hydrologie et spéléologie. Alain Francès est un peu dans l’expectative au sujet de cette dernière extension. En tous les cas la réalisation est réussie et vraiment je suis curieux de savoir comment le public réagira. Allez, Alain, ça va marcher ! Merci pour ton accueil. Au fait, c’était la dernière grotte non préhistorique de la région, ça avance, ça avance…

Gouffre de Proumeyssac, Dordogne, France

Gouffre de Proumeyssac, Dordogne, France

Gouffre de Proumeyssac, Dordogne, France

Gouffre de Proumeyssac, Dordogne, France

Gouffre de Proumeyssac, Dordogne, France

Gouffre de Proumeyssac, Dordogne, France

Gouffre de Proumeyssac, Dordogne, France

Gouffre de Proumeyssac, Dordogne, France

Gouffre de Proumeyssac, Dordogne, France

Gouffre de Proumeyssac, Dordogne, France

Gouffre de Proumeyssac, Dordogne, France

Gouffre de Proumeyssac, Dordogne, France

Gouffre de Proumeyssac, Dordogne, France

Avec mots-clefs , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *