Le gouffre de la Fage (19) – Blackout


Après Pech Merle, je remonte vers le nord, avec un rendez-vous à 14h à la seule grotte du Limousin : la grotte de la Fage. Ici, à part les après-midi de juillet et août , la visite est libre. La grotte est jolie et les explication données par les panneaux et différentes bandes sonores qui se déclenchent à la demande sont bien faites. Et mises à part les draperies présentées comme étant des excentriques, l’ensemble comporte peu d’erreurs. Outre l’ancien lit d’une rivière et les concrétions variées, les gros intérêts du site tiennent à la fois de son classement en tant qu’habitat de chauves-souris, très présentes effectivement, et les fouilles paléontologiques qui ont été réalisées ici dans les années 60. Un gouffre d’une douzaine de mètres a constitué un piège mortel pour des milliers d’animaux qui y sont tombés, de presque deux cents espèces différentes. Oiseaux, mammouths, lions, tigres etc, ici peut être réalisée une étude presque exhaustive de la faune régionale il y a quelques 200 000 ans. La galerie de sortie traverse le chantier de fouille, spectaculaire.

A 18 heures, c’est l’heure de la fermeture et d’un seul coup toutes les lumières s’éteignent. Ayant toujours une lampe de secours dans la poche, je ne reste pas longtemps dans le noir. Mais pour un amateur de sensations fortes c’est la parfaite fin de journée, merci à la stagiaire qui a pensé que j’étais déjà sorti. Dans tous les cas, elle avait raison, c’était l’heure de rentrer : demain à 8h m’attend le monstre Padirac. Auparavant il faudra tout rentrer dans les sacs et faire le ménage de la roulotte. Les grottes appartiennent à ceux qui se lèvent tôt…

Avec mots-clefs .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *