La grotte des Merveilles (46) – « Et Betharram, ah p… c’est terrib’ hein !  »


« Est-ce que vous arrivez à le reconnaître ?
– un sanglier !
– un singe !
– ici c’est encore un cheval »

Aujourd’hui deux grottes, avec pour commencer la grotte des Merveilles à Rocamadour. Je suis reçu (presque) à l’heure par Mireille BATUT. 8h un lundi matin, c’est tôt, désolé pour le réveil brutal. La grotte est privée et a été accidentellement découverte en 1920 sur son terrain par l’arrière-grand-père de Mireille et sa grand-mère âgée de 14 ans. Cette dernière a dirigé le site et conduit des visites toute sa vie. La mère de Mireille puis elle-même ont perpétué la tradition familiale. La grotte est modeste par la taille et je peux faire les photos avant 10h30, heure à laquelle j’enchaîne en suivant la première visite guidée d’une fratrie du 3è âge, dont visiblement certains gardent un souvenir impérissable de la grotte de Betharram… Les peintures gravettiennes sont le gros intérêt du site. Elles sont réalisées sur la paroi qui borde l’entrée actuelle de la grotte, très irrégulière, ce qui explique l’emploi de la technique de la peinture soufflée et la difficulté qu’ont rencontrée les peintres préhistoriques pour réaliser des dessins facilement identifiables. Réalisés à l‘ocre et au dioxyde de manganèse, ponctuations, chevaux, mains négatives et surtout un élan constituent ce qu’il est convenu d’appeler un sanctuaire. Les animaux sont représentés dans un endroit qui n’est pas un lieu de vie. Les datations absolues sur la calcite sont en cours et seul le style permet de les dater à 20-25 000 ans.

Avec mots-clefs , , .Lien pour marque-pages : permalien.

3 réactions à La grotte des Merveilles (46) – « Et Betharram, ah p… c’est terrib’ hein !  »

  1. Batut Mireille a écrit:

    Il y a erreur de nom de responsable ! Annie moulène c’est la grotte de presque !
    pour la grotte des Merveilles c’est Mireille BATUT qui vous a reçu !

  2. desgrippes bernard a écrit:

    Le village est des plus pittoresques.
    La photo réussie de l’immense salle prouve s’il en est besoin, la maîtrise technique du photographe normand. Félicitations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.