Le parc de la préhistoire de Tarascon-sur-Ariège (09) – L’achéologie pour tous


Encore une grosse journée en Ariège, avec le Parc préhistorique de Tarascon-sur-Ariège (SESTA) et la grotte de la Vache voisine, dans laquelle je ne reverrai malheureusement pas René Gailli qui n’a pas pu se libérer. J’ai tout de même enfin pu prendre un RV à la grotte en fin d’après-midi.

Je suis donc à 10h pour l’ouverture du parc préhistorique flambant neuf, sous la pluie ariégeoise. Pas grave: si ça se lève la lumière risque d’être intéressante et l’intérêt de ce travail est que cela se passe essentiellement à l’abri. La visite d’un parc préhistorique peut paraître à la marge de mon projet sur les guides de visite de grottes, mais je sais qu’ici sont exposés des fac-similés de grottes, et que le site est complémentaire des visites des grottes préhistoriques ariégeoises. Comme pour une grotte, je commence par un tour complet du parc avec Cécile Sarrail puis Laurie Marrot. Et c’est grand : les treize hectares de superficie intègrent un grand espace muséographique et un parc où sont proposés quatre grands ateliers très bien conçus sur le mode de l’archéologie expérimentale : espace de fouilles archéologiques, démonstrations d’allumage de feu et de taille de silex, peinture rupestre, lancer de sagaie au propulseur. Pour les enfants, c’est beaucoup plus ludique et efficace que de visiter un musée ou une grotte dont ils saisissent mal la valeur.

L’espace muséographique est aussi vaste qu’ambitieux – et réussi. Il est possible de voir les répliques du le salon noir (mais là on peut s’approcher), du réseau Clastres de Niaux, avec les fameuses traces de pas, ainsi que le magnifique fac-similé de la grande paroi de grotte de Marsoulas. Bien sûr ce ne sont pas les mêmes émotions que celles qui peuvent être ressenties sur les sites, mais c’est le prix à payer pour la conservation de ces trésors. En cela, avoir visité les grottes voisines aide à mieux profiter des répliques. L’exposition temporaire (en place pour quelques années) vous emmène dans les paysages de steppe à la rencontre des géants de l’âge de glace en grandeur nature (bisons, mégacéros, lions des cavernes, mammouths). Le travail sur les odeurs diffusées rajoute une réelle dimension à l’exposition. Enfin, écrans, films et même un simulateur qui permet de faire la course avec un lion des cavernes (pas gagné d’avance) garantissent pour les familles la réussite de la journée. Ceci n’est pas un publi-reportage, mais réellement, entre solidité scientifique, interactivité, jeu et spectacle, il faut souhaiter que le parc de la préhistoire rencontre un public à la hauteur de ses ambitions.

Avec mots-clefs , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

2 réactions à Le parc de la préhistoire de Tarascon-sur-Ariège (09) – L’achéologie pour tous

  1. desgrippes bernard a écrit:

    Formidable ce parc préhistorique! Bravo pour ses ateliers hyper-pédagogiques: c’est bien pour les enfants!

  2. Pingback:La Caverne du Pont d’Arc - Le tour de France des grottes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *