La grotte d’Osselle (25) – Le pont vieux


Avant de descendre dans le Jura demain, une belle dernière journée dans le Doubs à la grotte d’Osselle. Arrivé ce matin à 10h, je pars tout de suite pour une visite avec Nicolas Lanciau, guide ici pour la saison. La partie visitée est une galerie de 1,2 km, au fond de laquelle j’emmène tout de suite le matériel pour faire les photos au retour. La matinée se passe avec Nicolas, qui peut m’assister jusqu’à 13h. Ensuite, pour lui, c’est la pause déjeuner avant de guider des groupes tout l’après-midi. Après une bonne dizaine de photos et des aventures d’accus de flash, je ressors à 17h. Là m’attendent Monsieur (Raymond) et Madame Haaz, propriétaires et gestionnaires de la grotte, qui ont commencé à travailler ici en 1966. Ils habitent ici et malgré un âge qui depuis un petit moment permettrait à Raymond de partir en retraite, ils continuent de faire la saison qui commence le premier avril pour s’achever à la fin des vacances de la Toussaint, 7j/7. En attendant que leur fils prenne la suite. Après un café autour de leur table, la copie de documents historiques, nous finissons la journée en visitant la superbe collection de minéraux, visible sur demande et quand il n’y a pas trop de monde. Je ne suis pas collectionneur ni passionné de minéraux, mais il s’agit ici de la plus belle qu’il m’ait été donné de voir, et selon eux l’une des, si ce n’est la, plus belle de France. Elle mérite vraiment une visite.

La grotte elle même est un concentré d’histoire. Avec le percement en 1504 du petit tunnel qui permet d’accéder à la galerie, elle est la plus ancienne grotte touristique de France. A l’époque, les visites étaient réservées à la noblesse et au clergé et sur une distance de 200 mètres. Mais ce n’était que le début de l’histoire. En 1751, à un kilomètre de l’entrée était construit un incroyable pont en pierre qui enjambe la petite rivière qui coule ici. Aucune raison ne permet aujourd’hui de justifier un tel ouvrage, d’autant qu’à l’époque les visiteurs ne venaient pas jusque là. La présence voisine contemporaine d’un camp de bagnards, qu’il aurait fallu faire travailler, pourrait constituer une explication. La grotte doit aussi sa célébrité dans l’histoire à la découverte de nombreux squelettes d’ours des cavernes (ursus spelaeus). Le premier a été découvert en 1826 par un professeur de géologie d’Oxford, William Buckland, à qui la beauté de la grotte avait été vantée. Il engage des fouilles et découvre un premier squelette à 900 mètres de l’entrée. L’animal, qui mesurait 2,50m et pesait près d’une tonne est toujours entreposé au British Museum de Londres. Aujourd’hui encore, la grotte compte parmi les plus importants cimetières d’ours des cavernes d’Europe. Seuls témoins visibles aujourd’hui par le public, un squelette dont le crâne a été volé, et les reconstitutions grandeur nature qui se dressent sur le chemin.

Enfin ce soir, c’était la dernière soirée à Besançon, cette fois le tour de France ne devrait pas me ramener dans la région. Merci, merci, AV et JP pour votre accueil.

Avec mots-clefs , .Lien pour marque-pages : permalien.

3 réactions à La grotte d’Osselle (25) – Le pont vieux

  1. desgrippes bernard a écrit:

    Grotte dont l’histoire est super chargée en anecdotes et en surprises. Voir aussi l’une des plus belles, sinon la plus belle collection de minéraux de France devrait intéresser mon beau-frère. Je lui fais suivre l’ensemble du mail.

    • CORDIER a écrit:

      Je connais cette remarquable grotte depuis près de 50 ans. L’intérêt de sa visite est accru par celle – lorsqu’elle est possible – de la collection de minéraux qu’ont patiemment constituée C & B Haaz , collectionneurs connus dans le monde entier. Parmi les collections privées, elle figure certainement parmi les plus belles et les plus intéressantes que l’on puisse voir en France et probablement dans un périmètre plus étendu.

      • desgrippes bernard a écrit:

        Je savais que cette grotte, ses propriétaires et cette fameuse collection de minéraux intéresseraient mon beau-frère jean-Pierre Cordier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.