Les grottes de Gargas (65) – Les mains mutilées?


Avec quelques jours de retard, quelques minutes pour écrire sur les grottes de Gargas. Afin d’y aller avec mes enfants, R et M, cela s’est passé pendant les vacances scolaires. J’avais dans l’idée d’y faire une photo susceptible de faire la couverture du guide sur les grottes préhistoriques. Gargas est une grotte à peintures rupestres, celle où se trouve la plus grande concentration mondiales de mains négatives. N’ayant pu obtenir que deux heures d’autorisation pour les prises de vues, un repérage avait été réalisé le mardi 11.

C’est donc sans appareil et dans le cadre d’une visite classique que j’ai découvert la grotte. Mon guide était Alexandre Gay, étudiant en anthropologie et qui il y a 25 ans a réalisé ici ses premières visites guidées, à l’âge de … 13 ans ! La grotte se présente en deux parties qui ont été reconnectées lors des travaux d’aménagement. La partie supérieure concentre les peintures de quelques animaux et signes (points noirs et rouges). La partie inférieure, qui a fait la célébrité du site, montre des gravures et surtout les panneaux des mains négatives. Elles sont visibles par dizaines, colorées en noir (oxyde de manganèse et charbon), rouge (hématite) ou ocre jaune, goethite. Les phalanges sont souvent incomplètes, ce qui a conduit Breuil à la nommer « la grotte des mains mutilées ». Les préhistoriens se sont passionnés pour cette question et aujourd’hui encore on ne peut qu’émettre des hypothèses : doigts mutilés, si oui pourquoi, ou doigts repliés lors de la réalisation des peintures.

Peu à peu, les théories mutilatrices ont été supplantées par celles des doigts repliés impliquant une sorte de langage des mains. En effet, que ce soit de manière accidentelle, maladive ou volontaire, il est téméraire de concevoir la survie pendant plusieurs milliers d’années d’une civilisation mutilée alors qu’elle avait encore plus que nous et au quotidien besoin de ses mains. Plus récemment, en plus de la théorie du langage a été proposée l’idée de la pratique chamanique (Jean Clotte), selon laquelle la main et la paroi couvertes d’une même couleur ne font plus qu’une, ce qui permet d’entrer en communication avec le monde caché derrière la roche. Mais ici comme ailleurs la question du pourquoi est toujours brûlante. Ce que l’on sait est:
– l’âge des mains, aux alentours de –27000 ans (Gravettien)
– qu’elles appartiennent à des hommes, femmes, enfants et nourrissons ;
– qu’elles ont été réalisées selon différentes techniques, depuis la projection de colorant liquide jusqu’à la peinture au pinceau épais ;
– que notamment pour celles réalisées par projection, la technique était parfaitement contrôlée. Cette observation est récurrente pour les peintures et gravures. Elles étaient réalisées par des hommes et/ou des femmes qui maîtrisaient leur « art ».

Le vendredi suivant, avec R, M, E, et H je suis revenu en famille pour les photos souterraines. nous étions accompagnés par Yohan Rumeau, Maire du village d’Aventignan propriétaire de la grotte. Faire des photos avec les enfants n’a pas été si facile que je le pensais car la paroi des mains ne les a pas impressionnés plus que ça: c’est quelque chose qu’ils ont pratiqué à l’école maternelle. Ils n’étaient donc pas vraiment conquis par les images. Ne jamais oublier le point de vue des modèles: rester immobiles dans le noir par 11° devant des dessins de travaux manuels (comme ils disent à l’école), il n’y a que papa qui croit que ça peut marcher…

Pour finir la visite en famille, nous avons visité le musée numérique adossé à la grotte. Très bien fait et efficace (« la tablette géante, c’était trop bien »). Pour leur part, les adultes ont préféré la visite virtuelle du sanctuaire des mains, non accessible au public dans la vraie grotte. C’est un exemple réussi de valorisation de secteurs protégés des grottes.

Avec mots-clefs , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Une réaction à Les grottes de Gargas (65) – Les mains mutilées?

  1. Pedro Cantalejo Duarte a écrit:

    Una impresionante cueva, una visita inolvidable, unas pintuas realmente sorprendentes. Las manos negativas de tantas personas, aerografiadas, incluso por niñas o niños. Una experiencia muy recomendable. Enhorabuena.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *