La grotte de Saint Marcel (07) – La crise Marine

grotte de Saint-Marcel, Ardèche, France Aujourd’hui la grotte de Saint Marcel, un site hydrogéologique incontournable. C’est ici que Ludovic Mocochain a mis en évidence le creusement per acensum des galeries des grottes de l’Ardèche. « Creusement per acensum », kesako ? Pour peu qu’on connaisse l’histoire géologique de la région, c’est aussi simple que révolutionnaire. D’abord quelques informations : l’eau s’infiltre sous terre jusqu’à ce que l’on appelle son niveau de base. Schématiquement, c’est à ce niveau que les rivières souterraines coulent. Le principal niveau de base est la mer : les rivières ne creusent pas leur lit sous ce niveau. Mais localement, la surface de l’océan n’est pas le seul niveau de base : le fond d’une vallée importante ou une couche géologique imperméable en sont d’autres exemples. En général, au fur et à mesure de l’érosion des continents, le réseau hydrographique s’enfonce au cours du temps et le niveau de base baisse. Et le karst (les vides souterrains creusés par l’eau) étant très réactifs, les rivières souterraines vont s’enfoncer de plus en plus profondément, abandonnant au-dessus d’elles des galeries fossiles. Autrement dit le plus ancien dessus et le plus récent dessous.

Mais pas ici. Car l’Ardèche a été très affectée par la crise messinnienne. « Crise messinienne », kesako ? Il faut remonter il y a six millions d’années en arrière. En très résumé, à cette époque sous l’effet de la poussée de la plaque africaine, le détroit de Gibraltar se ferme et la Méditerranée s’évapore (ouvrant la voie à tous les Africains qui pouvaient venir manger notre pain mais là n’était à l’époque pas la question). C’est ce que l’on pourrait appeler une crise Marine (désolé). Comment sait-on que la mer était à sec ? Par l’existence d’énormes couches de sel déposées au fond de la mer suite à son évaporation. A cette époque dangereuse donc, la vallée du Rhône se creuse considérablement, près de 1000 mètres sous son niveau actuel aux Saintes Maries-de-la-Mer. Et par conséquent les réseaux souterrains creusent aussi très profondément. Puis, suite à la remise en eau de la Méditerranée, les canyons creusés vont se combler progressivement, provoquant la remontée du niveau de base. Et c’est ainsi que les différents étages de la grotte de Saint Marcel (près de 58 km de galerie) fonctionnent « à l’envers » : les plus anciens au dessous, les plus récents au dessus.

Comment peut-on lire tout cela au cours de la visite de la partie touristique de la grotte ? On ne peut pas vraiment puisqu’on ne progresse que sur un niveau. Mais Les milliers de coups de gouge dans la paroi (sortes de vagues laissées par l’érosion des la roche par la rivière) sont aussi spectaculaires qu’intéressants. D’abord ces structures indiquent le sens du courant, et même s’il était rapide ou pas. La galerie gigantesque dans laquelle on progresse en est tapissée du sol au plafond. Et pour qui regarde bien, selon les niveaux ils indiquent des sens de courants contraires, indiquant un système au fonctionnement complexe et largement polyphasé. On trouve aussi sur les parois et jusqu’au plafond des traces de remplissage argileux et sableux, montrant qu’à une époque la galerie a été entièrement remplie de sédiments, qui ont été postérieurement réérodés.

Pour le déroulement de la journée, j’ai été accueilli par Sylvie Pesenti et Patrice Beusse. Qui m’ont laissé dans ces véritables galeries de métro, avec la télécommande des éclairages. Merci à eux. Et pardon pour le léger débord d’horaire ce soir, Sylvie a dû faire un peu de rab. Pourtant ils m’avaient bien dit qu’is finisaient à 17 heures. Hmmm, j’ai rarement sprinté autant pour faire une dernière photo sous terre, celle-ci…
grotte de Saint-Marcel, Ardèche, France

grotte de Saint-Marcel, Ardèche, France grotte de Saint-Marcel, Ardèche, France grotte de Saint-Marcel, Ardèche, France grotte de Saint-Marcel, Ardèche, France grotte de Saint-Marcel, Ardèche, France
The Ardèche Valley

Pour marque-pages : permalien.

Une réaction à La grotte de Saint Marcel (07) – La crise Marine

  1. Sylvain B a écrit:

    Il aurait été dommage de ne pas faire cette dernière photo, ma préféré de la série…
    Très belle grotte, j’admets que la crise “Marine” est assez appréciable à voir…
    Plus sérieusement, tes explications sont riches en infos et c’est très intéressant pour un novice de la géologie comme moi.
    @+ Sylvain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.